Créer mon blog M'identifier

la vache Prim'Holstein

Le 16 mai 2013, 00:03 dans Humeurs 0

La Prim'Holstein (ou française frisonne pie noir) est une race bovine laitière française. Elle correspond aux populations françaises de la race Holstein.

Origine

La Prim'Holstein est une race venue du nord de l'Europe, de la Frise au Jutland. Les vaches pie noire sont déjà connues au XVIe siècle. À partir du XVIIIe siècle, elles font l'objet de croisement en vue d'améliorer la production laitière, le taux butyreux (quantité de matière grasse) et la conservation du lait. La race porte alors le nom de « hollandaise ».

Au XIXe siècle, la race se répand rapidement en Amérique du Nord où elle porte le nom de « Holstein Friesian ». Elle arrive en France au début du XXe siècle et connaît un succès immédiat. Elle est d'abord appelée « hollandaise pie noire » et possédera un herd-book dès 1922. Ses capacités laitières lui permettent de supplanter les races locales moins productives comme la rouge flamande ou la normande.

Après la Seconde Guerre mondiale, en France, les objectifs de sélection de la race évoluent pour obtenir des animaux mixtes, c'est-à-dire qu'un équilibre entre production de lait et de viande est recherché. Cette orientation est adoptée également dans le berceau de la race, les similarités entre animaux incitent à rebaptiser en 1952 la race « Française Frisonne Pie-noir ».

Dans les années 1970-1980, de nombreux animaux « Holstein Friesian » européens et de la semence Holstein issue des élevages nord-américains sont introduits en France. La sélection en Amérique a recherché des animaux généralement plus laitiers — et mieux conformés — du fait d'une sélection des Holstein d'Amérique sur le seul critère de la production laitière, d'une base de sélection plus large et d'une sélection des taureaux sur descendance entreprise plus rapidement. L'introduction de plus en plus de reproducteurs issus de la population Holstein américaine dans les élevages français de Française Frisonne Pie-noir va modifier les caractéristiques de la race. En 1990, en France, la race est renommée « Prim'Holstein », le reste du monde utilisant le terme Holstein. C'est la vache laitière la plus répandue en France. Dans ce pays, elle est présente dans tout le territoire national, mais plus spécialement dans les grandes zones laitières, comme la Normandie, la Bretagne, le Nord.

Caracteristiques

Elle porte une robe pie noir, à taches blanches et noires bien délimitées. On trouve des sujets pie rouge (on parle alors de red holstein). Les muqueuses sont claires et les cornes en croissant court, quand elles ont été conservées.

C'est une vache de grande taille : la hauteur au garrot est en moyenne de 1,45 m chez les femelles et 1,65 m chez les mâles et le poids moyen respectivement de 600 kg et 900 kg. Lorsque les animaux sont sélectionnés pour la taille certains individus arrivent à une taille au garrot de 1,80 m en femelle et 1,95 m en mâle.

 

la vache normande

Le 15 mai 2013, 23:58 dans Humeurs 0

La normande est une race bovine française originaire de Normandie. C'est une vache de taille moyenne, qui a une robe blanche avec plus ou moins de taches brunes ou bringées. Elle a la réputation d'être une race mixte, qui produit une viande de qualité et dont le lait est particulièrement bien adapté à la transformation fromagère. Cela en fait la deuxième race laitière française en termes d'effectifs derrière la prim'holstein. La normande est en outre un animal emblématique de la Normandie. Elle étend toutefois son influence dans les régions avoisinantes depuis déjà longtemps, et est présente un peu partout dans le monde.

Historique

 

Origine

On donne parfois à la normande une origine viking, mais s'il est possible que les Vikings aient apporté des bovins dans leurs drakkars, ceux-ci n'avaient certainement rien à voir avec la vache que nous connaissons aujourd'hui. Le bétail normand était très hétérogène au Moyen Âge, et ce n'est qu'en 1718 qu'un marchand de bestiaux parle pour la première fois de vaches à la robe rouge ou bringée1.

En réalité, la race normande est issue de la fusion de trois races locales :

  • la cotentine, race de grande taille et de taille supérieure à la moyenne de l'époque, rouge bringé à production laitière. La canadienne, qui en est issue, lui ressemble beaucoup ;
  • l'augeronne, de couleur blanc truitée, plus petite, plus fine et plus apte à l'engraissement ;
  • la cauchoise, pie rouge avait une tête toute blanche ou majoritairement blanche.

Au XIXe siècle, l'apport de sang Durham, ancien nom de la Shorthorn, a été effectué, afin d'améliorer la précocité, la conformation bouchère, la finesse de la viande et l'aptitude à l'engraissement. Son influence sera limitée à 40 ans. Il sera reconnu plus tard le bien-fondé de son introduction, tempéré par une sélection draconienne et un nouvel apport de cotentine. Cette dernière sera l'élément améliorateur de toute la fin du XIXe siècle. Par suite du croisement de normandes sélectionnées avec les races ancestrales, ces dernières ont aujourd'hui disparu.

Developpement de la race

Le livre généalogique date de 1883. Au début du XXe siècle, la normande prend un développement très important. Elle subit de grosses pertes en 1944, avec les combats qui marquent sa région d'élevage. Mais le dynamisme de ses éleveurs permet à une normande d'être la première à vêler après une insémination artificielle. L'usage du beurre et de la crème en Normandie ont conduit à sélectionner les vaches sur leurs rendements en beurre, autant qu'en lait brut. Cette sélection ancienne fait qu'aujourd'hui la normande produit le lait le plus riche des races laitières à fort effectif.

Le cheptel français de race normande, avec environ 2 millions de têtes, est à la troisième place en termes d'effectif dans l'élevage bovin français. Il comprend 800 000 vaches, principalement en Basse-Normandie, mais aussi dans les Pays de la Loire, en Bretagne et en Haute-Normandie. Elle est exportée depuis la fin du XIXe siècle et depuis longtemps présente dans de nombreux pays étrangers en particulier en Amérique du Sud (Uruguay, Paraguay, Venezuela, Colombie…), à Madagascar et en Europe (Grande-Bretagne, Irlande, Belgique).

source: fr.wikipedia.org